PROGRAMME OF THE FESTIVAL

 


VENDREDI 9 FÉVRIER


20h00

Ouverture

20h30

When Pigs Come

Biljana Tutorov (2017), Serbie, 74 minutes

WhenPigsCome_PosterENG

Dragoslava dispose de quatre téléviseurs, trois petits-enfants, deux meilleurs amis et un mari avec lequel elle se bat pour la télécommande. Elle conserve ses archives privées de souvenirs de tous les événements majeurs de l’histoire politique récente des cinq pays où elle a vécu, sans jamais déménager de son appartement. Elle est un moniteur de scrutin formé, passionné de son droit d’être n minorité, mais de plus en plus désespéré dans l’approche des élections anticipées.


SAMEDI 10 FÉVRIER


14h00

Planeta Petrila

Andrei Dascale (2016), Roumanie, 80 minutes

unnamedAlors que les mineurs de Petrila descendent au fond de la terre pour la dernière fois, l’artiste et l’ex-mineur Ion Barbu s’emploient à préserver la mine de la ville roumaine en tant que symbole du patrimoine culturel. Mais conformément aux accords de l’UE sur la fermeture de la mine, les autorités se sont engagées à la dé molir. Cela entraînerait une fin abrupte d’une histoire avec laquelle la communauté minière ressentait encore une profonde af inité, mais qui ne semble pas intéresser les oliticiens au moindre. Barbu refuse de reculer, faisant tout son possible pour garder vivants les souvenirs de la mine -et l’identité de sa ville natale. Il couvre les bâtiments miniers de peintures murales et organise des spectacles, des manifestations, un festival de théâtre souterrain et un film clandestin. Sa détermination est un obstacle pour ses adversaires, et son art, qui est chargé d’absurdisme convient parfaitement à la situation. Néanmoins, ses actions se révèlent plus qu’une simple protestation frivole; elles deviennent une chaîne pour le deuil collectif d’une industrie redondante.

 

Bande-annonce en anglais

16h00

No place for tears

Reyan Tuvi (2017), Turquie, 84 minutes

Captura de pantalla 2018-01-19 a las 10.48.00En septembre 2014, le canton Kurde de Kobanê en Syrie a été violemment attaqué  et occupé par des gangs de Daech. Les forces YPG / YPJ ont montré une résistance exemplaire contre Daesh, qui n’a jamais été vaincue lors des batailles antérieures. Après 134 jours de combats de rue et le bombardement d’avions de coalition, la ville de Kobanê a été libérée. Au cours de la guerre, certaines personnes de Kobanê se sont échappées et se sont réfugiées du côté turc de la frontière, où elles ont dû observer les combats de loin. Ils ont attendu des jours, des semaines et des mois à la frontière, d’entendre des nouvelles de leurs fils, leurs filles et leurs proches qui défendaient la ville, constamment à l’écoute les résonances de la guerre. Alors que Kobanê, déchiré par la guerre, a été libéré le 26 janvier 2016, une autre lutte dif icile attend les gens: construire une nouvelle vie sur les ruines.

Bande-annonce en anglais

18h00              

“Docu-Corner”: Interview-débat avec Reyan Tuvi par des jeunes militants européens.

20h30

Mr. Gay Syria

Ayse Toprak (2017), Turquie/France/Allemagne, 84 minutes

mrgs poster_lightyellow_sep_previewHusein, un barbier à Istanbul, vit une double vie entre sa famille conservatrice et son identité homosexuel. Mahmoud est le fondateur du mouvement LGBTI de la Syrie et est un réfugié à Berlin. Ce qui les rassemble, c’est un rêve : participer à un concours international de beauté, à la fois comme une fuite des limites de leur vie et comme une réponse à leur invisibilité. Le rêve deviendra-t-il réalité ? Est-ce que la crise des réfugiés et les conséquences sévères d’être gay dans le monde musulman la décomposent?

 

Bande-annonce en anglais


DIMANCHE 11 FÉVRIER


14h00

Le bleu blanc rouge de mes cheveux (2016) Josza Anjembe , France, 21 minutes et Kinders (2017) Arash. T. Riahi, Arman T. Riahi, Autriche, 95 min

Kinders_Plakat A0_englisch_NEUDans Kinders, nous suivons des enfants et des adolescents de milieux dif érents tout au long de leur vie quotidienne dif icile, confuse et amusante, et apprenons leurs points de vue et leurs positions. Le thème central est le programme d’éducation musicale animé ((superar)), fondé par Caritas, Wiener Konzerthaus et le chœur de garçons de Vienne, où les enfants qui se sentent invisibles sont transformés en jeunes autonomes. Grâce à leurs chants en chorale et leurs instruments de musique, la vie de ces jeunes socialement défavorisés prend également une dimension extrêmement surprenante, dynamique et créative.

 

Bande-annonce en anglais

16h30

The Unforgiven

Lars Feldballe-Petersen (2017), Finlande, 75 minutes

UNFORGIVEN_no_textEst-il possible qu’un criminel de guerre trouve le pardon et se réconcilie avec le passé? Comment retrouvez-vous votre chemin vers ce qu’on appelle une vie normale lors que vous avez été reconnu coupable d’un des pires crimes de tous – un crime contre l’humanité ? Esad Landzo a cherché ces réponses depuis de nombreuses années, mais en vain. Il décide de faire une dernière tentative. Le criminel de la guerre des Balkans retourne en Bosnie pour rencontrer son ancien ami du camp, ses victimes et sa famille. Sera-t-il jamais pardonné ? Devrait-il ?

Bande-annonce en anglais

18h00

“Docu-Corner”: Interview-débat avec Beate Klarsfeld et Lars Feldballe-Petersenpar des jeunes militants européens.

20h30

City of the Sun

Rati Oneli (2017), Géorgie, 103 minutes

CityOfTheSun_PosterJusqu’à 50% du manganèse mondial, un métal essentiel à travers le monde, était exploité à Chiatura, dans l’ouest de la Géorgie. Aujourd’hui, Chiatura ressemble à une ville fantôme apocalyptique. The City of Sun présente quelques-uns des habitants restants. Le professeur de musique Zurab qui démantèle à la main des bâtiments en béton et vend les poutres de fer pour gagner de l’argent sur le côté. Archil travaille toujours dans la mine, mais sa véritable passion est le groupe local de théâtre amateur. Malgré la malnutrition, deux jeunes athlètes s’entraînent systématiquement pour les prochains Jeux olympiques.

 

Bande-annonce en anglais