Programmation

 


JEUDI 16 MARS


19h30

Among the believers 
Mohammed Ali Naqvi (2015), Pakistan / États-Unis, 84 minutes

Abdul Aziz Ghazi, soutien de l’État Islamique et allié des Talibans, finance le jihad contre l’État pakistanais. C’est sans compter sur le Dr. Perverz Hoodbhoy, physicien nucléaire et défenseur de l’éducation, qui s’oppose ardemment à lui dans les médias et en organisant des manifestions et des conférences. Loin des projecteurs, Talha et Zarina, deux adolescents ayant fréquenté des madrassas (écoles islamiques) sous l’autorité de la Mosquée Rouge d’Abdul Aziz, s’engagent sur des chemins divergents.

Censuré au Pakistan, Among the Believers offre une plongée rare dans les batailles idéologiques qui traversent le Pakistan et le monde musulman.

Bande-annonce en anglais

 


VENDREDI 17 MARS


 18h30

Depth Two / Dubina Dva

Ognjen Glavonić (2016), Serbie, 80 minutes

En 2001, une fosse commune contenant les dépouilles de plus de 700 personnes a été retrouvée près de Belgrade. Malgré sa proximité avec le centre de la capitale serbe et la présence des corps de 75 enfants, aucun monument, aucune stèle ne marque la mémoire de ce lieu et peu nombreux sont ceux qui connaissent aujourd’hui cette histoire.

Dans une tentative de lever le voile sur le tabou de ce charnier, le film développe un langage méditatif et hypnotique pour dialoguer avec les expériences, l’imagination et les émotions du spectateur.

Bande-annonce en anglais


20h30

The siege / Le Siège
Rémy Ourdan, Patrick Chauvel (2016), Bosnie-Herzégovine / France, 90 minutes

À la fin du XXème siècle, Sarajevo a connu le siège le plus long de l’histoire moderne. Reporter à l’époque, Rémy Ourdan a recueilli la parole d’habitants vingt ans après la fin de la guerre. Le résultat est un mélange émouvant d’images d’archives et de témoignages, pour raconter à hauteur d’homme cet épisode tragique de l’histoire européenne.

Le Siège est un hommage à la capacité exceptionnelle d’une ville et de ses habitants à résister pour non seulement survivre mais aussi défendre ses idéaux humanistes et cosmopolites.

 

 

 


SAMEDI 18 MARS


16h

 

Rencontre avec les réalisateurs :    

18h        

     

Baglar
Berke Baş, Melis Birder (2016), Turquie, 81 minutes

À Bağlar, quartier de la ville de Diyarbakir dans le sud-est de la Turquie, Gokhan Yildirim a créé avec l’aide de la municipalité un club de basketball dans le but d’offrir à des centaines de filles et de garçons une autre perspective que « la triste destinée de l’Est », autrement dit les préjugés, la pauvreté et les luttes politiques, engendrés par des décennies de confit entre l’États turc et les rebelles qui se battent pour l’autonomie politique et culturelle du Kurdistan.

Bağlar suit l’équipe principale pendant trois années, chroniquant les efforts du Coach Yildrim pour atteindre la ligue nationale et, en même temps, survivre dans un environnement profondément troublé politiquement.

Bande-annonce en anglais


20h30

Korida
Siniša Vidović (2015), Autriche, 87 minutes

Korida propose une plongée inédite dans le monde fascinant de la tauromachie bosnienne. Ici pas de sang versé, les taureaux s’affrontent entre eux dans les arènes.

En suivant trois personnages tout au long de leur parcours dans cet univers hérité du passé, le film pose un regard unique sur une société d’après-guerre qui tente de se reconstruire d’une façon inhabituelle.

 

Bande-annonce en anglais

 


Rencontre avec les réalisateurs: Baglar – Samedi 18 mars: 18h


 


DIMANCHE 19 MARS


 16h

 

Rencontre avec les réalisateurs :    

18h

My own private war / Moj vlastiti rat
Lidija Zelović (2016), 
Bosnie-Herzégovine / Pays-Bas, 57 minutes

Quelle est la différence entre le bien et le mal ? Qu’advient-il quand le traumatisme collectif pénètre une famille ? Comment surmonter sa propre expérience de la guerre ? Et comment s’assurer que ses enfants n’auront pas à leur tour à porter ce fardeau ?

Journaliste vivant à Amsterdam après avoir quitté Sarajevo au début de la guerre, Lidija Zelović tente dans ce documentaire très personnel d’apporter une réponse à ces questions.

Bande-annonce en anglais


20h

A mere breath / Doar o rasuflare
Monica Lazurean-Gorgan (2016), Roumanie, 67 minutes

A Mere Breath explore la nature profondément contradictoire de l’amour qui lie une famille. À la fois parcours initiatique et parabole religieuse, le film suit sept années de la vie de la famille Sicrea en Roumanie, saisissant les tribulations de Dobrin qui attend le miracle qui permettra à sa plus jeune fille de quitter son fauteuil roulant.

En regardant ses enfants grandir et devenir adultes, on découvre le profond impact de la relation que Dobrin entretient avec Dieu sur les liens qui unissent les membres de sa famille.

Bande-annonce en anglais

 


Rencontre avec les réalisateurs : My own private war- Dimanche 19 mars: 18h